geai-des-chênes
geai-des-chênes

Même si l'origine précise des oiseaux est encore incertaine, on pense qu'ils ont des reptiles pour ancêtres. Une théorie bien étayée veut que les oiseaux descendent d'un sous-groupe de dinosaures, les théropodes, qui peuplaient la Terre il y a 200 millions d'années. Les dépôts fossiles ne nous fournissent que très peu d'informations sur l'origine des oiseaux. Car non seulement le squelette d'un oiseau est fragile mais nombre de ses os sont creux et donc très friables. On estime qu'entre 1,5 et 2 millions d'espèces ont vu le jour depuis le plus ancien oiseau connu, Archaeopteryx. Les spécimens recueillis ne permettent guère de prouver l'existence de plus de 12 000 de ces espèces. Les oiseaux sont des habitants très actifs de notre environnement. Selon les observateurs, on en dénombre une centaine d’espèces sur notre secteur de la côte dijonnaise et de la côte de Nuits. Leur observation demande de la discrétion et de la patience. On peut les voir et les écouter animer nos balades principalement du printemps à la fin de l’automne. (source oiseaux.fr)(photos internet libres de droits)

épervier d'Europe (photos internet libres de droits)

épervier d'Europe (photos internet libres de droits)

En l'espace d'une année, l'existence des Oiseaux est jalonnée par un certain nombre d'événements qui sont successivement : la formation du couple (à moins qu'il ne s'agisse d'une espèce qui vivent toute leur vie avec le même partenaire), la reproduction (accouplement, construction du nid, ponte, incubation, élevage des petits) et la mue. Chez les espèces migratrices, ce schéma est modifié par le retour des quartiers d'hiver, au printemps, et le départ pour l'hivernage, en automne, avec un séjour de plusieurs mois au loin. La formation du couple n'a pas toujours lieu au printemps dans l'hémisphère Nord (chez les canards, elle a lieu en hiver).

source : oiseaux.fr

Le pic vert et étourneau sansonnet (photos internet libres de droits)
Le pic vert et étourneau sansonnet (photos internet libres de droits)

Le pic vert et étourneau sansonnet (photos internet libres de droits)

Le coucou gris et faucon crécerelle (photos internet libres de droits)
Le coucou gris et faucon crécerelle (photos internet libres de droits)

Le coucou gris et faucon crécerelle (photos internet libres de droits)

faucon pèlerin et fauvette tête noire (photos internet libres de droits)
faucon pèlerin et fauvette tête noire (photos internet libres de droits)

faucon pèlerin et fauvette tête noire (photos internet libres de droits)

rouge gorge familier et pigeon ramier (photos internet libres de droits)rouge gorge familier et pigeon ramier (photos internet libres de droits)

rouge gorge familier et pigeon ramier (photos internet libres de droits)

moineau domestique et mésange charbonnière (photos internet libres de droits)moineau domestique et mésange charbonnière (photos internet libres de droits)

moineau domestique et mésange charbonnière (photos internet libres de droits)

  La rencontre des partenaires et leur choix mutuel sont favorisés par les parades nuptiales, ensemble d'attitudes (mouvements du corps, des ailes, vol acrobatique, fréquemment accompagnés de cris, chants ou autres émissions sonores) qui sont prises soit par le mâle seul, soit par le mâle et la femelle. Ce sont des rites plus ou moins compliqués qui contribuent à stimuler l'activité sexuelle des oiseaux, à éloigner les concurrents et à signaler l'occupation du territoire choisi par le couple. En effet, à l'approche de la période de reproduction, beaucoup d'oiseaux défendent un territoire, c'est-à-dire une surface plus ou moins grande (quelques mètres carrés chez les fous, 9 000 ha chez l'aigle royal). Ce domaine, dans lequel aucun autre membre de l'espèce ne sera toléré, permet à chaque couple de disposer d'un stock suffisant d'aliments pour élever sa nichée en sûreté et écarte les possibilités de conflits avec les congénères.

  La cause profonde des changements de comportement des Oiseaux au printemps est la reprise de l'activité des glandes sexuelles à cause de l'allongement de la durée du jour). L'influence hormonale n'est pas la seule : la présence d'un partenaire est également indispensable. Ce schéma est valable pour les Oiseaux de l'hémisphère Nord. Dans les régions tropicales, ce serait surtout l'alternance des saisons sèche et humide qui déclencherait l'activité sexuelle, mais cela n'a pas encore été parfaitement démontré. (source : oiseaux.fr)

Merle noir et médium pinsin des arbres (photos internet libres de droits)
Merle noir et médium pinsin des arbres (photos internet libres de droits)

Merle noir et médium pinsin des arbres (photos internet libres de droits)

Retour à l'accueil